Seanchan

De Encyclopédie francophone de la Roue du Temps
Aller à la navigation Aller à la recherche

Au sommet, le chemin est pavé de dagues

Bien que leur terre soit bien plus éloignée que ne l'est le continent de Shara, c'est-à-dire près de 3 000 lieux au delà de l'océan d'Aryth, Les événements récents ont montrés que les Seanchans devaient être pris très au sérieux.

Pour comprendre les Seanchans, il faut en premier lieu connaître leur Histoire ainsi que celle des terres à l'est de l'océan.

De la même manière qu'Artur Aile-de-Faucon est en grande partie responsable de la formation et des coutumes des nations situées entre l'Océan d'Aryth et l'Échine du Monde, son fils Luthair Paendrag Mondwin est à l'origine de la création de l'Empire Seanchan. Cependant contrairement à celui de son père, l'héritage de Luthair est demeuré entier et il est toujours honoré avec autant de force.
Avant qu'Aile de Faucon n'envoie Luthair et son armée de l'autre coté de l'océan, le continent Seanchan était composé de nombreuses nations de différentes tailles, la plupart étant dirigées par des Aes Sedai. Une tentative pour dessiner une carte aurait rendu n'importe quel historien complètement fou car les frontières ne cessaient de bouger à cause des divisions, des guerres, des rebellions.

Les Aes Sedai utilisaient librement le Pouvoir de l'Unique, formaient en apparence des alliances entre elles et ensuite suivaient celle qui avait obtenu le pouvoir. En réalité c'était chacun pour soi, chacune cherchant à accroître son pouvoir personnel. Ces pratiques n'étaient pas uniquement celles des Aes Sedai, mais de l'ensemble de la population. Les rares personnes fidèles à leur parole étaient considérées comme des fous. L'assassinat était la cause de mortalité la plus répandue parmi les Aes Sedai et tous ceux qui avait un peu de pouvoir. Quasiment depuis la Dislocation du Monde, le territoire Seanchan était devenu un lieu d'intrigues constamment en guerre. Les alliances étaient toujours temporaires, elle durait généralement le temps d'une guerre et rarement plus longtemps. Il n'était pas rare que deux nations soient ennemies au début d'un conflit et alliées à la fin, ou qu'une nation change d'alliance au milieu de la guerre. Aucun pays n'avait confiance en son voisin.
Ce climat de suspicion, cette division sont les principales causes de la réussite de Luthair Paendrag et de ses descendants dans leur projet de conquérir l'ensemble du territoire Seanchan. Certains s'alliaient volontairement avec lui pour en combattre d'autres, mais cela ne durait jamais très longtemps. À la suite de ça, Luthair Paendrag, que le Seanchan avait commencé à appeler le "Marteau", ainsi que ses descendants et les descendants de ses soldats cessèrent définitivement de faire confiance aux natifs du territoire Seanchan. Luthair avait apporté avec lui, hérité des difficultés rencontrées par son père, une méfiance profonde pour tout ce qui concernait les Aes Sedai. Quand il découvrit la nature impitoyable de celles qui régnaient chez les Seanchans, cette méfiance se transforma en véritable haine.

Une Nation

Au fur et à mesure ceux qui s'alliaient aux descendants de Luthair leur restaient fidèles car il était devenu évident que cette dynastie représentait le plus grand pouvoir sur le continent. Les premiers nobles de l'Empire Seanchan étaient tous des descendants des compagnons de Luthair Paendrag. Il fallu des siècles pour que d'autres individus en viennent à leur tour à faire partie des membres du sang.

La conquête, aussi appelée Consolidation, demanda presque deux cent ans et il fallu deux siècles de plus pour éteindre les derniers foyers de résistance pour que l'Empire devienne une terre totalement en paix. Autant que puisse l'être une Empire.

La seconde chose ayant permis à Luthair de conquérir un tel territoire, dirigé par de dangereuses Aes Sedai, fut l'utilisation des a'dam un objet capable de les soumettre et de les forcer à servir. Plus tard la découverte des sul'dam mis fin à la nécessité d'avoir des alliées Aes Sedai. Il est presque certain que Luthair savait des le départ que les sul'dam étaient des femmes capable d'apprendre à canaliser mais éprouvant la même antipathie que lui pour les Aes Sedai. Ce secret a été caché pour finir par disparaître.

L'emblème impérial seanchan est un faucon doré en vol avec trois éclairs entre ses serres. La bannière impériale est entourée d'une bande bleue royale sur fond blanc avec en son centre le faucon doré sortant d'une boîte et tenant trois traits de foudre entre ses serres. Si l'impératrice (ou l'empereur) est présente, il est frangé d'or ; si l'héritier au trône est présent, il est frangé de bleu.
Il s'agit de la bannière que Luthair Paendrag brandissait lors de sa conquête, elle est restée inchangé depuis sa victoire.

Mettre le Pouvoir en laisse

Chaque année les jeunes femmes seanchan sont testées pour détecter leur capacité à canaliser ou leur habilité à utiliser la laisse.

Les premières deviennent des damanes et sont aussitôt mises en laisse et considérées comme des animaux. Étant des esclaves de grande valeur, elles sont rarement tuées, même pour des infractions punies de mort chez n'importe quel autre esclave. Par contre elles peuvent être atrocement mutilées puisque la perte de leurs mains, de leurs pieds ou de leur langue ne les empêche pas de canaliser.

Les jeunes femmes capables d'utiliser l'a'dam deviennent des sul'dam, ou porteuses de laisse et sont honorées pour leur habilité ce qui augmente souvent le prestige de leur famille. Elles s'entraînent et entraînent les damanes comme un chasseur entraîne son chien, le lien est juste un peu plus personnel.
Elles sont reconnaissables aux bandes rouges et aux éclairs dessinés sur leur robes bleues sombres. Elles sont responsables de toutes les actions commises par une damane sous leur contrôle. Il est courant qu'une damane ait plusieurs sul'dam car les premières sont beaucoup moins nombreuses que les secondes. Les damanes ne sont pas utilisées uniquement comme armes, mais aussi pour la construction, notamment pour l'élaboration d'édifices impossibles à réaliser sans l'utilisation du pouvoir unique. Les rares damanes ayant une affinité avec la terre (que l'on trouve normalement chez les hommes) sont utilisées pour trouver et raffiner le métal ainsi que les pierres précieuses. Elles ont une grande valeur. Quelques damanes servent pour prodiguer des soins, mais c'est très rare car les gens refusent d'être touché par le Pouvoir de l'Unique.

Les habilités développées par les damanes ont très différentes de celles des Aes Sedai. Les hommes capables de canaliser sont exécutés et leur nom effacé des mémoires.

Structure des classes

Depuis la conquête de Luthair, l'Empire Seanchan est devenu une nation organisée selon un système de classe avec peu de mouvement entre l'intérieur de ses classes. Ceci ne signifie pas qu'il n'y a pas de lutte de pouvoir, seulement que la plupart ont lieu entre les membres d'une même classe. La société est basée sur le principe que tout le monde à un rôle à remplir et chacun doit rester à sa place.

La classe inférieure chez les seanchans est composée des da'covale, "ceux qui sont des propriétés". Luthair fut sans aucun doute surpris par cette culture qui autorisait qu'on achète et que l'on vende des êtres humains comme des animaux, mais si les conquérants essayèrent de mettre fin à ces pratiques, ils échouèrent. En fait, la majeure partie de la culture et des coutumes seanchans semblent avoir survécu à l'invasion et être restée intactes. Les envahisseurs ont simplement été absorbés.

Ironiquement, peut-être à cause de l'importance de l'esclavage, chez les seanchans honneur et pouvoir ne sont pas liés à la liberté comme dans la plupart des autres nations. Les hommes du peuple et les marchands se trouvent au dessus des esclaves de moindre importance, mais restent inférieurs à de nombreuses classes d'esclaves telles que les so'jhin qui appartiennent de manière héréditaire à ceux du sang. Certains des seanchans les plus puissants et les plus honorés sont la propriété de la famille impériale. C'est un honneur rare pour une personne du peuple née libre d'être choisie comme serviteur de haut rang. Sacrifier sa liberté, même pour les générations futures, est considéré comme un petit prix à payer pour un tel avancement social.

Le rang le plus élevé dans la société seanchan est incontestablement la noblesse, limité à "ceux qui sont du sang". Bien qu'à l'origine il s'agissait uniquement des descendants de Luthair Paendrag et des membres de son armée, la situation a évolué avec le temps. Aujourd'hui il est possible pour une personne du peuple et sa descendance d'être récompensée en étant anoblie, mais ceci reste rare.

L'Impératrice dirige l'Empire seanchan depuis le Trône de Cristal à la cour des Neufs Lunes. Elle est connue comme étant une descendante directe de Luthair Paendrag, elle est un monarque absolu, elle est l'Empire.

Le sexe ou le droit d'aînesse n'entre pas en jeu pour la succession comme dans beaucoup d'autres royaumes ; l'Impératrice choisit elle-même son successeur parmi les membres de la famille royale qui font tout pour s'attirer ses faveurs. Les complots et les intrigues entre les prétendants ne sont pas seulement attendus, ils sont encouragés. Les seanchans considèrent que ce type de comportement, quand il est couronné de succès, est une preuve de force et de charisme, du moins selon leurs critères.
En un sens les luttes de pouvoir qui existaient entre les nations avant l'arrivée de Luthair, sont toujours présentent au sein de la classe dirigeante.

L'apparence et l'étiquette ont une grande importance pour les seanchans, l'apparence physique est une manière essentielle de montrer son rang. Le fait de se raser la tête illustre ceci. Les membres du Sang se rasent la tête de chaque coté laissant un bande de cheveux au milieu du crâne et qui descend dans le dos. La voix (serviteur de Haut Rang) d'un noble se rase le coté gauche de la tête et porte une tresse du coté droit. La voix du Trône se rase le coté droit et porte une tresse sur le coté gauche. Les membres de la famille royale se rasent complètement la tête. Les gens du peuple ne rasent pas leurs cheveux. Parmi les seanchans, les gens souffrant de calvitie portent une perruque ou se couvrent la tête en permanence. Avoir les ongles longs et laqués est un autre signe évident du rang. Plus on a d'ongles laqués, plus le rang est élevé. Tous les nobles commencent par le petit doigt. Les Hauts Seigneurs et les Hautes Dames se peignent aussi l'annulaire. Les membres de la famille impériale ont trois ongles laqués, le petit doigt, l'annulaire et le majeur. L'impératrice (ou l'empereur) laquent leurs cinq doigts. La couleur dépend des Maisons.

Le Pouvoir Impérial

La famille Impériale maintient son pouvoir grâce à l'intimidation et à la manipulation. Le Trône de Cristal lui-même est un puissant ter'angreal provoquant la crainte et l'émerveillement chez tous ceux qui l'approchent. Bien sûr seul le monarque en place peut l'utiliser.

Les membres de la famille impériale s'adressent rarement directement à quiconque ayant un rang inférieur à moins de vouloir lui faire un grand honneur. La plupart des communications se font par l'intermédiaire d'une "voix" un serviteur de haut rang qui parle pour son maître. Il reçoit ses instructions grâce à un langage non verbal composé d'un code gestuel. Il est interdit à une personne d'un rang inférieur de regarder dans les yeux une personne d'un rang supérieur. Même "une voix" ne peut regarder son maître dans les yeux pour recevoir ses ordres.

L'Honneur Seanchan

Malgré les manipulations politiques, l'honneur est quelque chose de très important chez les seanchans. Ils pratiquent une forme idéale de chevalerie basée sur la valeur de leur parole. Pour eux, une fois donnée, la parole d'honneur est considérée comme absolue. Ceci est vrai pour tous, hommes, femmes, esclaves ou nobles. Pour les seanchans l'honneur et le statut sont directement liés au fait de pouvoir regarder quelqu'un dans les yeux. Le mot sei'taer signifie littéralement "yeux droits" ou "yeux levés" dans l'ancienne langue. Parmi les seanchans, dire que quelqu'un est sei'taer signifie qu'il "garde la face", l'honneur peut être gagné ou perdu. Dire qu'une personne est sei'mosiev veut dire qu'elle a "perdu la face". Dans l'ancienne langue sei'mosiev se traduit par "yeux baissés". On peut devenir sei'mosiev à cause de ses actions ou inactions ou bien à cause des actions ou inactions d'une autre personne.

La Sécurité Impériale

Les "Gardes de la Mort", la garde personnelle de la famille impériale, sont parmi les plus honorés des serviteurs impériaux. Ils sont connus pour leur égal empressement à tuer ou à mourir chaque fois que cela s'avère nécessaire. Ils sont facilement identifiables à leurs lances noires et à leurs boucliers noirs laqués.
Bien qu'ils soient la propriété de l'Impératrice, ils sont souvent prêtés à d'autres personnes comme faveur impériale. L'élite des Gardes de la Mort est chargée d'assurer la sécurité de l'Impératrice et de sa famille, ces gardes ne sont jamais prêtés.
Ils ne sont pas tous humains, une partie des Gardes de la Mort est composée d'Ogiers. Ces derniers ne sont la propriété de personne et sont considérés comme beaucoup plus fiers et mortels que leurs homologues humains. Ils sont sinistres comparés à leurs frères vivant de l'autre coté de l'océan.

La sécurité impériale est aussi assurée par les Chercheurs de la Vérité, appartenant au trône impérial, ils sont la police secrète chargée de l'espionnage et de la sécurité. L'importance des pouvoirs qui leurs sont accordés en fait des personnages très respectés et particulièrement craints. Choisis parmi toutes les classes social, mais habituellement pas parmi ceux du sang, ils disposent de pouvoirs presque illimités. Être désigné pour devenir chercheur est un grand honneur et un moyen d'obtenir un important statut social. Bien qu'ils soient considérés comme propriété de l'impératrice, ils peuvent arrêter toute personne qui refuse de répondre à leurs questions ou qui n'offre pas une entière coopération y compris ceux du sang. Ne pas coopérer est de la trahison. Les chercheurs définissent eux même le niveau de coopération exigé. Ils ne rendent des comptes qu'à l'impératrice elle même. Les chercheurs de vérité donnent la chasse aux Suppôts des Ténèbres ce qui rend la lutte plus organisée que partout ailleurs. Cependant le nombre des serviteurs de l'ombre ne semble pas avoir diminué pour autant. En tant que police secrète ils sont chargés de surveiller toutes personnes ayant un comportement suspect et d'effectuer les tortures. La plupart des prisonniers des chercheurs sont retenus dans la tour des corbeaux, la prison impériale centrale dont l'accès est interdit. Puisque personne n'est autorisé à faire couler le sang de quelqu'un qui est du sang, les chercheurs ont été forcés de concevoir des méthodes innovantes et atrocement douloureuses afin de procéder aux interrogatoires des nobles. Le but est de briser le sujet sans qu'il verse une seule goutte de sang. La plupart des prisonniers tentent de se suicider lorsqu'ils apprennent qu'ils vont être conduit à la tour des corbeaux.

Les guerriers seanchans et les nobles portent des épées à deux mains à la lame incurvée et avec une garde en forme de croissant de lune. Le pommeau est généralement ouvragé, il a souvent la forme d'une tête d'animal, la poignée est parfois sculptée selon la forme d'une femme ou d'un créature fantastique. L'épée ainsi que le fourreau sont ornées de pierres précieuses. Les guerriers seanchans utilisent aussi des lances décorées de glands et portent des boucliers aux couleurs de leur Maison.

Le Corenne

Dès les premiers jours de la conquête, Luthair Paendrag n'a fait aucun secret sur son intention d'ajouter l'Empire seanchan à celui de son père de l'autre coté de l'océan. Mais lorsqu'un message suivi d'aucun autre annonça la mort d'Aile de Faucon, Luthair en conclu qu'il était arrivé quelque chose à cet empire et changea ses objectifs. Il ne voulait plus seulement lier les empires, mais utiliser le territoire seanchan pour assurer son pouvoir afin de revenir réclamer l'empire de son père et venger sa mort. C'est ainsi qu'est né l'objectif du Corenne, le Retour.

C'est longtemps après la mort de Luthair que les premiers navires furent finalement capable de traverser l'Océan d'Aryth jusqu'à Falme. Sur plus de cinq cent vaisseaux de différentes tailles, des seanchans qui se nommaient eux même les Hailene, "Ceux qui viennent avant," les "avant coureurs" étaient les éclaireurs. S'ils trouvaient l'empire toujours entier, ils devaient profiter de l’accueil qui leur était dû et renvoyer un message vers l'empire Seanchan. S'ils le trouvaient, comme ce fut le cas, totalement changé, ils devaient préparer la voie pour le Retour, par l'invasion militaire si nécessaire.

Les forces d'invasion composée de différentes flottes, étaient en préparation depuis de très nombreuses années dans tous les ports et toutes les criques de la côte orientale de l'empire. Elles comprenaient des milliers de vaisseaux et des centaines de milliers de personnes. Le Corenne était planifié depuis des siècles et attendait seulement l’ordre de l'Impératrice pour traverser l'océan d'Aryth afin de réclamer les terres d'Aile de Faucon.

Créatures

Lorsque les armées de Luthair commencèrent la conquête du territoire seanchan, ils ne furent pas seulement confrontés au terrible Aes Sedai qui utilisaient librement le Pouvoir de l'Unique comme une arme, mais ils durent faire face à des créatures semblant sortir tout droit d'un cauchemar. Elles fondaient sur eux depuis les airs ou les attaquaient avec leurs griffes et leurs crocs. Elles arrachaient souvent les hommes de leurs selles pour les dévorer. Leur apparence semblait les désigner comme des Créatures des Ténèbres. Avec les Aes Sedai et ces créatures soupçonnées d'être des Créatures des Ténèbres, les défenseurs de ce nouveau continent furent surnommés les Armées de la Nuit.

Ces créatures étranges n'étaient pas des Créatures des Ténèbres mais les descendants de bêtes provenant de monde parallèles et conduit ici à travers les Pierres-Portails durant les 1 000 premières années qui suivirent la Dislocation du Monde, probablement pour combattre les vraies Créatures des Ténèbres. Leur efficacité n'a pas été enregistrée mais c'est durant cette période que les Créatures des Ténèbres furent éradiquées.
Les créatures restèrent sur place jusqu'à l'arrivée de Luthair, la manière d'utiliser les Pierres-Portails pour les faire venir est depuis longtemps perdue.

Lors de la conquête de Luthair ces créatures étaient utilisées dans toutes les armées. Après avoir conquis le territoire Luthair les adopta dans sa propre armée comme les damane en laisse. Ses descendants perpétuèrent la tradition et aujourd'hui ces animaux forment une part essentiel des forces militaires, leurs soigneurs et dresseurs étaient assurés d'avoir une place d'honneur dans la hiérarchie.

Ceux qui s'occupent et qui montent les animaux seanchans sont désignés sous le terme de morat. Par exemple une personne qui s'occupe des grolms sera un morat'grolm, et celui qui monte un grolms est un der'morat'grolm. Le terme der signifie "expérimenté" ou "maître" et dénote souvent un certain rang.

Pour devenir un "maître des animaux" et gagner le préfixe der il faut un certain degré d'ancienneté. Cette ancienneté a une grande importance à l'intérieur de chaque discipline, mais le plus ancien des der'morat'corlm ne sera jamais l'égal d'un morat'lopar et encore moins d'une der'sul'dam. Les dresseurs et les morat des animaux communs, tel que les s'redits et les chevaux, occupent un rang inférieur à ceux qui s'occupent des créatures "exotiques".
Les der'sul'dam, qui occupent le plus haut rang des dresseurs, sont incluses dans ce groupe ce qui montre une nouvelle fois que les damanes ne sont pas considérées comme des êtres humains, mais comme des animaux dangereux.

L'ordre social parmi les dresseurs et les morat est le suivant

  • der'sul'dam
  • sul'dam
  • der'morat'raken
  • der'morat'to'raken
  • morat'raken
  • der'morat'torm
  • morat'to'raken
  • der'morat'lopar
  • morat'torm
  • der'morat'grolm
  • morat'lopar
  • der'morat'corlm
  • morat'grolm
  • morat'corlm

Villes

Par ordre de taille, les principales villes seanchans sont :

Villages

Régions et autres repères géographiques

  • Alqam - Région. Kennar Miraj a des soldats aux yeux claires originaires de là-bas.
  • Collines de Kaensada - Montagnes. Elles ont été intégrées à l'empire Seanchan vers 700 NE. Même après trois cents ans, les tribus locales, les Kaensada ne sont qu'à moitié civilisées. Les tribus des collines portent de longues tresses qu'elles prennent comme trophées dans leurs interminables querelles.
  • Dalenshar - Région. Kennar Miraj a des soldats, dont Gamel Loune originaires de là-bas. Ils ont la peau noire et un accent particulier.
  • Halamak - Région ou village. Bakayar Mishima vient de Halamak.
  • Jeranem - Région. Les hivers y sont très rudes.
  • Jianmin - Région. Furyk Karede y était lors des émeutes.
  • Khoweal - Région. Kennar Miraj a des soldats à la peau noire originaires de là-bas.
  • Maram Kashor - Île. Localisée au niveau de la pointe sud-est du continent.
  • Marendalar
  • Mechoacan - Région.
  • Mer d'Heye - Mer. La ville de Abunai est bordée par cette mer.
  • N'Kon - Région. Kennar Miraj a des soldats à la peau couleur miel originaires de là-bas.
  • Plaines de Sa'las - Plaines.
  • Pujili - Région. Mantual, le serviteur de Gamel Loune, est originaire de Pujili. Les gens là-bas ont une culture quelque peu similaire à celle des Collines de Kaensada.
  • Salaking - Région. Semirhage a dit à Suroth que Seandar était dans le chaos et qu'il y avait une guerre depuis les Montagnes d'Aldael jusqu'à Salaking, donc Salaking se trouve probablement dans l'une des extrémités de l'Empire ; on n’en sait plus rien.
  • Sen T'jore - Région. Suroth Sabelle Meldarath possédait un panneau décoratif avec l'image d'un grand chat tacheté originaire de Sen T'jore. Kennar Miraj a un jour pensé que ses ennemis semblaient surgir du sol comme des ver-pièges de Sen T'jore.
  • Semalaren - Lieu de bataille. Bakayar Mishima a lu qu'il y avait quatre cents damane de chaque côté et que c'était un abattoir avec la moitié de l'armée impériale morte et plus des trois quart parmi les rebelles.
  • Tuel - Région

Références

  • TGH,Ch7 – Le Peuple de la Mer parle ainsi des terres Seanchans, "Terres sous l'ombre, au delà le soleil levant, au delà l'Océan d'Aryth, où règnent les armées de la nuit."
  • TGH,Ch22 – Les guetteurs par dessus les vagues attendent le retour à Falme sur la Pointe de Toman.
  • TGH,Ch29 – Geofram Bornhald s'est beaucoup renseigné sur les seanchans.
  • TGH,Ch40 – La Haute Dame Suroth ordonne qu'Egwene soit emmenée sur le continent Seanchan.
  • TGH,Ch41 – Rand et ceux qui l'accompagnent apprennent la situation à propos des seanchans au Moulin d'Atuan.
  • TGH,Ch42 – Egwene doit être conduite sur le territoire seanchan dans quelques jours.
  • TGH,Ch44 – À cause des damanes, les Fils de la Lumière pensent que les seanchans sont des alliés des Aes Sedai.
  • TGH,Ch47 – Les Fils de la Lumière affrontent les seanchans pendant que Rand combat Ba'alzamon au-dessus de Falme.
  • TDR,Prologue – Jaret Byar et Jaichim Carridin racontent à Pedron Niall que les seanchans sont des Suppôts des Ténèbres soutenus par les Aes Sedai.
  • TDR,Ch12 – Verin informe Siuan que les seanchans reviendront et qu'ils utilisent le Pouvoir de l'Unique comme arme.
  • TDR,Ch25 – Egwene rêve de sul'dam ordonnant à des Aes Sedai de canaliser et de faire s'abattre la foudre sur la Tour Blanche. Elle rêve de Rand et de Mat affrontant les seanchans.
  • TDR,Ch37 – Egwene continue de faire des rêves à propos des Seanchan
  • TDR,Ch48 – Egwene rêve de Rand affrontant les Seanchans. Elle rêve de Rand l'affrontant elle et les femmes qui l'accompagne, l'une d'elle est une seanchan.
  • TSR,Ch1 – La Haute Dame Suroth consolide les forces seanchans à Cantorin.
  • TSR,Ch11 – Egwene rêve de Mat affrontant une seanchan qui le retient grâce à une laisse invisible.
  • TSR,Ch38 – La Haute Dame Suroth a envoyé des agents sur les Terres de l'Ouest à la recherche des sul'dam qui ont déserté à Falme.
  • TSR,Ch38 – Les Chercheurs de la Vérité sont la propriété de la famille impériale. Ils portent des plaques d'identifications et des tatouages représentant deux corbeaux et une tour.
  • TSR,Ch46 – La Haute Dame Suroth dispose d'un Chercheur de la Vérité pour surveiller ses agents.
  • TSR,Ch52 – Les seanchans disposent d'un code vestimentaire. Les serviteurs et les danseurs de shae portent des vêtement quasi transparents.
  • TFoH,Ch13 – Nynaeve reconnait la monture de Cerandine comme étant un animal de guerre seanchan utilisé à Falme.
  • TFoH,Ch17 – Nynaeve et Elayne démasquent Cerandine comme étant une seanchan.
  • TFoH,Ch24 – Cerandine donne beaucoup d'informations sur les seanchans à Nynaeve et Elayne.
  • TFoH,Ch32 – Aviendha panique et voyage jusqu'au continent seanchan. Rand la suit. Sur le retour, il rencontre un groupe de seanchans et parviennent à s'enfuir.
  • TFoH,Ch47 – Une belle jeune femme peut attirer un seigneur qui la prendra comme asa. Il pourra éventuellement l'épouser.
  • TFoH,Ch56 – En pensant à la présence de Sammael à Illian, au reste des Rejetés et au Seanchan, Rand raconte à Davram Bashere qu'il y aura beaucoup de sang versé et de nombreux mort avant que la paix revienne.
  • LoC,Ch52 – À Ebou Dar, un espion seanchan entend Mat mentionner la Fille des Neufs Lunes.
  • LoC,Épilogue – Les espions seanchans à Ebou Dar que le "Retour" et la Fille des Neufs Lunes arriveront bientôt.
  • ACoS,Ch26 – La Haute Dame Suroth dispose de danseurs de shea.
  • TPoD,Ch6 – Les seanchan utilisent les damanes pour organiser des spectacles de lumière semblable à ceux des Illuminateurs.
  • WH,Ch1 – Le roi Ailron et l'armée d'Amadicia sont vaincus par les seanchans à la ville de Jeramel, mais Eamon Valda et 9 000 Fils de la Lumière parviennent à fuir vers l'est.
  • WH,Ch5 – Berelaine informe Perrin que Masema a eu une entrevue avec les seanchans.
  • WH,Ch6 – Perrin qu'il y a une armée de 5 à 10 000 hommes au sud. Il s'agit soit des Fils de la Lumière soit des Seanchans.
  • WH,Ch8 – Dix huit des Kin de Caemlyn sur le territoire contrôlé par les seanchans afin retrouver celles des leurs qui ont pu être capturée.
  • WH,Ch14 – Les membres de la famille impériale ont un Soe'feia ou "Truthspeaker" dont le rôle est de leur dire franchement la vérité tel qu'il l'a voit, peu importe que ce soit douloureux ou embarassant.
  • WH,Ch15 – Lorsque les seanchans prirent Tanchico, les Illuminateurs tentèrent de résister. Les seanchans détruisirent la Maison de leur Guilde et prirent les survivants comme da'covale.
  • WH,Ch16 – Le Corenne arrive à Ebou Dar. Des milliers de seanchans ont envahi les rues.
  • WH,Ch18 – Les pièces seanchans sont frappées du visage de l'impératrice sur une face et le Trône de Cristal de l'autre.
  • WH,Ch20 – Bethamine est originaire du village d'Abunai dans la mer de L'Heye.
  • WH,Ch21 – Les noms seanchans pour désigner le Ténébreux sont "le Seigneur des Ténèbres" et "Soulblinder".
  • WH,Ch24 – Verin intimide le Conseil de Far Madding grâce à des informations sur Rand et les Seanchans.
  • WH,Ch32 – Verin informe Rand sur le fait que les Seanchans font marche vers Illian.
  • CoT,Prologue – En Arad Doman les Domanis, les Engeances du Dragon et les Taraboners s'unissent pour chasser les seanchans de la Plaine d'Almoth et du Tarabon.
  • CoT,Ch1 – De nombreux navires du Peuple de la Mer et Seanchan, furent brulés lorsque les Pourvoyeuses de Vent s'échappèrent d'Ebou Dar.
  • CoT,Ch3 – La disparition de Tuon est gardée secrète car cela passerait pour un mauvais présage pour le "Retour".
  • CoT,Ch4 – Les Seanchans préparent des plans contre Tar Valon à cause de la menace que représente la mystérieuse "arme" des Aes Sedai.
  • CoT,Ch4 – En mille ans il n'y a jamais eu un seul cas de trahison de la part d'un membre des "Gardes de la Mort".
  • CoT,Ch4 – Tous les matin les seanchans récitent leur dévotions à l'impératrice.
  • CoT,Ch5 – Perrin et Balwer se demandent si les cabaliers de Masema vont rencontrer les Seanchans ou les Capes Blanches.
  • CoT,Ch15 – Shiaine ordonne à Daved Hanlon de libérer certaines des sul'dam prisonnières dans le palais royal Caemlyn.
  • CoT,Ch20 – Egwene rêve que les seanchans vont attaquer la Tour Blanche et qu'une seanchan va la sauver.
  • CoT,Ch24 – Rand envoie Davram Bashere, Logain et Loial pour négocier une trêve avec les Seanchans.
  • CoT,Ch27 – Tallanvor entre en contact avec une armée seanchan composé de 15 000 hommes qui chassent les Shaidos. Perrin est d'accord pour les rencontrer.
  • CoT,Ch28 – Les seanchans semblent vouloir marcher sur Illian.
  • CoT,Ch28 – Selucia dit que le collier offert par Mat est fait pour une danseuse de shea et le donne à Egeanine, en lui disant de porter une voile de danseuse la prochaine fois qu'elle se montrera.
  • CoT,Épilogue – Bashere, Logain et Loial informent Rand que les Seanchan sont d'accord pour négocier. La Haute Dame Suroth veut qu'il rencontre la Fille des neufs Lunes.
  • CoT,Glossaire – "La Dame des Ombres" est un terme seanchan pour désigner la mort.
  • KoD,Prologue – Les Capes Blanches d'Eamon Valda s'allient aux seanchan mais un bonne partie d'entre eux, dirigée par Galad, refusent.
  • KoD,Prologue – Rodel Ituralde attaque des douzaines d'avant posts seanchan dans le Tarabon.
  • KoD,Prologue – Egwene informe Silviana à propos de ses rêves sur les Seanchan attaquant la Tour Blanche.
  • KoD,Ch2 – Elaida reçoit des informations sur la rebellion contre les seanchans dans le Tarabon.
  • KoD,Ch4 – Perrin passe un marché avec les seanchans pour vaincre les Shaidos à Malden.
  • KoD,Ch11 – Thom apprend qu'il y a une armée seanchan à la frontière du Murandy. Ils sont là pour prévenir d'une attaque venant du Murandy ou de l'Andor. Ils donnent de la forkroot à tous ceux qui passent par cette route. Ils recherchent aussi celle qui se ferait passer pour Tuon.
Géographie
Régions et Nations Altara · Amadicia · Andor · Arad Doman · Cairhien · Désert Aiel · Far Madding · Ghealdan · Les Iles du Peuple de la Mer · Illian · Terres Frontalières (Arafel · Kandor · Malkier · Saldaea · Shienar) · Mayene · Le Monde des Hommes Fous · Murandy · Plaine d'Almoth · Plaines de Maredo · La pointe de Toman · Prairies de Caralain · Seanchan · Shara · Tarabon · Tar Valon · Tear
Capitales Amador · Bandar Eban · Caemlyn · Cairhien · Chachin · Ebou Dar · Fal Moran · Illian · Jehannah · Lugard · Maradon · Seandar · Sept-Tours · Shol Arbela · Tanchico · Tear
Étendues d'eau Océan d'Aryth · Océan Morenal · Les Doigts du Dragon · Baie de Remara · Mer des Tempêtes (Fosse de Kabal)
L'Akuum · L'Alguenya · L'Andahar · L'Antaeo · L'Arinelle · L'Armahn · La Boern · Le Cary · Le Dhagon · L'Eldar · L'Erinin · La Gaean · La Gaelin · L'Haevin · L'Iralell · L'Ivo · Le Luan · La Manetherendrelle · La Mora · La Reisendrelle · La Reshalle · Le Shal · La Sharia · Le Storn · La Taren
Montagnes et chaînes Collines Noires · Collines de Cordese · Collines de Cumbar · Collines de Doirlon · Collines d'Absher · Collines de Kintara · Collines de Rhannon
La Dague du Meurtrier-des-Siens · Le Mont Dragon · L'Échine du Monde (Passe de Jangai · Défilés de Niamh · Brèche de Tarwin)
Montagnes Banikhan · Montagnes Chishen · Montagnes du Destin · Montagnes de la Brume · Montagnes Maraside · Montagnes Nemarellin · Montagnes Damona · Shayol Ghul · Montagne Thakan'dar · Montagnes Venir
Routes et Chemins Chemin de la Soie · Grande Route du Nord · Route de l'Argent · Route de Caemlyn · Route de Jehannah · Route de Lugard · Route de Maradon · Route de l'Or · Route des Quatre Rois · Route de la Rivière · Route de Tar Valon · Les Voies
Autres points géographiques Tête d'Arran · Bois de Braem · Bout-du-Monde · Côte des Ombres · La Flétrissure · Doigts de Mordell · Forêt de Dhallin · Forêt des Ombres · Marais d'Haddon · Muraille de Garen · Bois Noir · Puits de Dumai · Source Alianelle · Terres Naufragées · Tour de Ghenjei